dimanche 14 juin 2015

COQ façon OSSO BUCCO

IMG_0689

Facile à faire avec une cocotte minute qui raccourcit le temps de cuisson ; accompagner de riz parfumé. Bon rapport qualité prix.

Ingrédients

 

  • 1 coq découpé en morceaux (ou uniquement 1 cuisse de poulet par personne pour rappeler l'osso bucco)
  • 1 oignon
  • 3 gousses d'ail
  • 1 poivron rouge (ou grillé en conserve : 290 g si ce n'est pas la saison)
  • huile d'olive
  • 1 bouillon cube de poule
  •  jus d'une orange et son zeste
  • 1 boite de tomates concassées
  • 25 g de tomates confites ou séchées coupées en lanières
  • 1 branche de thym frais
  • 2 olives noires par personne
  • poivre du moulin

Préparation :

Faire revenir le poulet dans la cocotte minute avec un peu d'huile d'olive. Réserver le poulet et jetter la graisse du poulet.

Remettre de l'huile d'olive dans la cocotte et faire revenir l'oignon émincé, l'ail puis le poivron rouge.

Remettre le poulet, les tomates,  le jus d'orange et son zeste, les tomates confites, les olives et le thym. Assaisonner en dispersant le bouillon cube écrasé entre les doigts, poivrer. Porter à ébullition.

Fermer la cocotte et laisser mijoter  25 minutes à partir de la mise en rotation de la soupape de la cocotte.

 

Posté par jeanotte à 14:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


mardi 10 février 2015

LE COQ AU VIN

IMG_0001

Un grand classique et une valeur sûre à la portée d'un débutant. Peut se préparer la veille et se réchauffer.

Préparation : 30 mn. Cuisson : 1 h 30 (30 mn en autocuiseur)

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 1  coq ou 1  poulet coupé en morceaux
  • 250 g de lardons nature
  • 250 g d' oignons ou de petits oignons
  • 2 c. à s. d'huile
  • 2 gousses d'ail
  • 1 bouquet garni (thym, laurier)
  • sel, poivre
  • 1/2 dl de cognac (facultatif)
  • 1 bouteille de vin rouge (Bourgogne) 
  • 250 g de champignons de couche

Préparation :

Faire revenir les oignons dans une cocotte avec 1 c. à s d'huile puis ajouter les lardons. Une fois revenus les sortir de la cocotte et les laisser s'égoutter sur un papier absorbant. Vider l'excès de graisse de la cocotte, rajouter de l'huile et faire revenir les morceaux de poulet, saler, poivrer. Quand tous les morceaux sont dorés, remettre les oignons et les lardons ainsi que l'ail et le bouquet garni. Verser le cognac, flamber, ajouter le vin et laisser cuire doucement pendant 1 h 30. Faire revenir les champignons émincés et les ajouter 20 mn avant la fin de la cuisson.  Ce plat s'accompagne très bien de tagliatelles.

Posté par jeanotte à 16:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 26 novembre 2014

CONSERVES DE DINDONS

IMG_9478
Une activité culinaire hivernale de poids : mettre un dindon en conserve.


Tout d'abord il faut trouver le dindon, et ce n'est pas une petite bête car il pèse autour de 25 kg. Ensuite il faut savoir vider (à chaud) puis découper (à froid)  un poulet, ça aide. Quand le découpage est terminé, il faut  désosser ; cela demande un peu d'habitude. Quand toute la viande est découpée, (les escalopes sont mises à part pour être congelées et la carcasse de côté pour récupérer la viande des pâtés puis faire un bon bouillon avec les os) il faut la saler, la poivrer (22 g de sel et 2 g de poivre par kg de viande). Ensuite arrive le plus facile : la mise en pot et la stérilisation (2 heures) . Je ne fais pas ces conserves toute seule, c'est ma mère qui dirige toutes ces opérations (avec chacune son dindon) et je l'aide de mon mieux. Le résultat est fameux, dans les pots la viande devient très goûteuse. Ces verrines se mangent froides accompagnées de mayonnaise maison et de pommes de terre à la vapeur. Un régal.
IMG_9472IMG_9474
IMG_9476IMG_9477

Posté par jeanotte à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 22 mai 2013

GIGOT D'AGNEAU

 Photos de Courrier copie 3

Ce week-end j'ai cuit au four un gigot d'agneau que j'avais au congélateur. Je l'ai sorti du congélateur la veille pour qu'il décongèle doucement. Je préfère le gigot cuit plutôt que saignant. J'ai préchauffé le four à 250°C. J'ai préparé mon gigot avec quelques gousses d'ail et l'ai graissé avec de la graisse de canard. Je l'ai placé dans ma cocotte américaine (émaillée). Quand le four a été chaud, je l'ai enfourné toujours à 250°C dans la cocotte sans couvercle jusqu'à ce que le rôti ait une jolie coloration dorée (environ un bon 1/4 d'heure). J'ai mis le couvercle de la cocotte et baissé le four sur 205°C. Mis dans le four à 10 h 45 j'ai éteint le four à 12 h 15 et j'ai laissé le gigot dans le four. Il était prêt à être découpé  à 12 h 30. Poids du gigot : 2,300 kg. Pour que le gigot entre facilement dans la cocotte j'ai demandé au boucher de me couper l'os.

Posté par jeanotte à 14:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 24 mars 2013

PINTADE AU CIDRE ET AUX NOIX

IMG_0008

Pintade ou faisan, ou autre volaille pour cette recette accompagnée d'un gratin dauphinois. Une recette facile et simple pour un repas festif qui laisse la maîtresse de maison avec ses invités.


Ingrédients :

  • 1 pintade
  • 150 g de ventrèche ou de lard salé.
  • graisse de canard
  • 100 g de crème fraîche
  • 100 g de raisins de corinthe
  • 100 g de noix décortiquées
  • 1/4 de litre de  cidre brut
  • 1 verre à liqueur de Calvados

Préparation :

Faire dorer de tous les côtés la pintade coupée en morceaux dans une cocotte en fonte dans la graisse de canard. Une fois dorée la réserver sur un plat sur du papier absorbant. Faire revenir la ventrêche. Réserver. Enlever toute la graisse au fond de la cocotte. Remettre sur le feu et ajouter le calvados, le cidre, la crème fraîche. Faire mijoter. Ajouter les raisins, les noix puis la ventrêche et la pintade. Laisser mijoter 1 heure environ en surveillant le niveau de la sauce. Rajouter du cidre si nécessaire.

Posté par jeanotte à 14:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


jeudi 29 septembre 2011

FOIE AUX OLIVES

IMG_3641

Le foie de lapin est un de mes préférés et je le mange souvent simplement grillé accompagné d'une purée de pommes de terre. L'idéal serait de manger du foie une fois par semaine. C'est un aliment riche en fer (surtout celui de boeuf) de vitamine B1 (antianémique), de vitamine A, D et C. Les abats d'animaux sains, conservés dans de bonnes conditions d'hygiène, ne sont pas toxiques ; mais, plus sensibles que la viande aux pollutions microbiennes, ils s'altèrent plus rapidement et doivent être consommés aussitôt achetés.

Pour cette recette, prévue à l'origine avec du foie de veau, j'ai utilisé des foies de canard. Une recette de grands-mères plutôt "vintage". Sa confection ne nécessite aucun tour de main particulier, seulement un peu de patience et le goût de bien faire.

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 4 tranches de foie de veau
  • 2 cuillerées à soupe de farine
  • huile et beurre pour la cuisson
  • sel et poivre

Pour la sauce :

  • beurre + huile pour la cuisson
  • 1 oignon
  • 1 carotte
  • 1 branche de céleri
  • 1 bouquet garni
  • 100 g de lard de poitrine demi-sel
  • 1 petite gousse d'ail
  • 1 cuillerée à soupe de farine
  • 1 cuillerée et demie de concentré de tomate
  • 1 bol de bouillon
  • 1 verrre de vin blanc
  • 1 verre de madère (facultatif)
  • 100 g d'olives vertes
  • 3 brins de persil.

Préparation :

Eplucher les légumes ; hacher finement l'oignon, couper la carotte en dés et le céleri en rondelles. Couper le lard en fines lamelles, écraser la gousse d'ail. Faire chauffer le beurre avec un peu d'huile et faire revenir oignon, carotte, céleri, et lardons. Ajouter le bouquet garni ; bien laisser rissoler en remuant puis saupoudrer de farine, laisser roussir, mouiller avec le bouillon et le vin blanc puis ajouter ail, concentré de tomate, sel, poivre et laisser cuire très doucement 20 minutes. Passer ensuite la sauce au chinois. Ajouter les olives vertes (ainsi que le madère). Laisser frémir pendant la cuisson du foie.

Passer les tranches de foie dans la farine, les secouer pour en faire tomber l'excédent puis les faire revenir à la poêle ; saler et poivrer à mi-cuisson après les avoir retournées. Laisser cuire 4 à 7 minutes en tout (le foie doit se consommer rose à l'intérieur).

Dresser les tranches de foie sur le plat de service,  napper de sauce et saupoudrer de persil haché. Servir immédiatement avec des pommes vapeur en accompagnement.

Posté par jeanotte à 08:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

vendredi 18 juin 2010

ROTI DE PORC A LA MOUTARDE

IMG_1641

Un plat pour les jours de fête. La présentation n'est pas très élégante sur la photo, j'ai mis un peu trop de sauce sur les tranches de rôti. C'est une recette que mon frère m'a fait découvrir et que propose les casseroles AMC (élément de cuisson de 24 cm et le secuquick) mais qui peut aussi se préparer dans une cocotte en fonte ; la cuisson sera un peu plus longue (ou la cocotte minute). Quelques figues congelées accompagnent bien ce rôti.

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 1 kg rôti de porc (dans l'échine il sera plus moelleux)
  • 2 oignons en petits dés
  • 100 g de carottes en dés
  • 100 g de céleri en dés
  • 2 cuillères à soupe de moutarde (de Meaux si on en a)
  • 200 à 300 ml de bouillon
  • 100 ml de vin blanc sec
  • sel, poivre fraîchement moulu
  • 2 branches d'estragon hachées

Servir accompagné de pommes de terre.

Faire dorer le rôti de porc de part et d'autre puis le retirer de l'élément de cuisson.
Verser les oignons avec les légumes et les faire revenir en remuant.
Ajouter la moutarde et mouiller avec le bouillon et le vin blanc. Laisser l'alcool du vin s'évaporer.
Remettre le rôti dans la cocotte et faire cuire une heure.  En fin de cuisson laisser reposer le rôti quelques instants avant de le couper.
Récupérer les légumes et la sauce dans un mixeur et réduire en purée, rectifier l'assaisonnement en sel et en poivre et ajouter de la moutarde si nécessaire. Incorporer l'estragon.
Pour servir, couper le rôti en tranches et napper avec la sauce.

Posté par jeanotte à 22:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

vendredi 26 mars 2010

GOULASH

IMG_1589

Un grand classique de la cuisine hongroise facile à faire et bon marché qui s'accompagne de pommes de terre vapeur ou de riz.

Ingrédients :

  • 300 à 500 g d'oignons
  • 1 kg de bœuf à braiser (paleron, bourguignon)
  • 1 boîte de tomates pelées (850 ml)
  • 1 cube de bouillon de bœuf
  • 1 c. à s. de paprika

Préparation :

Faire revenir les oignons pelés et émincés avec 2 cuillères à soupe d'huile d'olive dans une cocotte minute. Réserver les oignons puis faire revenir la viande (coupée en morceaux comme pour un bœuf bourguignon), ajouter les tomates, le cube de bouillon et le paprika.  Laisser cuire à feu doux 45 min après la mise en rotation de la soupape. Sans cocotte minute le temps de cuisson est de 3 heures.

Posté par jeanotte à 12:47 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

mardi 18 août 2009

POULET AUX AUBERGINES ET AUX TOMATES

IMG_0783
C'est l'abondance cette année, les aubergines sont fermes et brillantes et  les tomates gorgées de soleil. Une recette toute simple pour les utiliser.

Ingrédients :

  • 1 poulet découpé en morceaux
  • 2 gros oignons frais
  • 3 ou 4 aubergines
  • 800 g de tomates pelées, bien mûres
  • sel et poivre
  • huile d'olive

Préparation :

Faire revenir les morceaux de poulet dans une cocotte avec un peu d'huile d'olive, jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés puis  réserver. Dégraisser la cocotte, ajouter une cuillère à soupe d'huile d'olive, faire compoter les oignons coupés en lamelles, puis les réserver avec le poulet. Laver et couper les aubergines  en tronçons assez gros puis en 2 morceaux ou 4 suivant le diamètre et faire revenir rapidement (en rajoutant de l'huile d'olive)  pour que les morceaux dorent sans trop pomper de matière grasse. Ajouter les tomates pelées, saler, poivrer et laisser mijoter une heure.

Posté par jeanotte à 21:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 3 mai 2009

PATE EN CROUTE DE PAQUES

Koulibiac

Il faut bien lui donner un nom à ce plat mais l'appeler pâté de Pâques est un peu réducteur. Si traditionnellement il est fait au printemps c'est tout simplement parce que les poules pondent en abondance à cette saison. Toutes les pâtes peuvent faire l'affaire : briochées, brisées mais j'ai un faible pour la pâte feuilletée que j'aime bien préparer. Ce pâté n'est pas difficile à faire ni très long si on prépare la pâte la veille et si les œufs  durs sont cuits à l'avance  afin qu'ils soient froids au montage.

Ingrédients :

Pour la farce :

  • 500 g de chair à saucisse (de Toulouse si possible)
  • 100 g de pain dur
  • 4 œufs
  • 2 gousses d'ail
  • du persil plat
  • sel, poivre

Préparation :

Le Vorwerk me permet de préparer beaucoup plus rapidement cette recette.

Je mets le pain dur dans le bol coupé en morceaux grossiers et en quelques secondes mon pain est réduit en petits morceaux (vit. 5-6 pas plus) d'1/2 cm sur 1/2 cm environ.

Je rajoute la chair à saucisse, l'ail passé au presse-ail, le persil (passé au presse-ail aussi), les oeufs, le sel et le poivre. Je mixe quelques secondes fonction inverse pour que l'ensemble soit simplement bien mélangé mais surtout pas haché.

J'étale ma pâte feuilletée en forme de rectangle sur une épaisseur de 3 mm environ. Je dispose en son centre la moitié du farci en laissant suffisamment de pâte pour pouvoir entourer le pâté.

Je place les œufs durs  écalés bien au centre et l'un derrière l'autre et je recouvre du reste de farce. J'enveloppe bien le farci avec la pâte. J'écrase  les deux bouts .  Avec le reste de pâte je forme une rose ou deux avec quelques feuilles pour décorer et je badigeonne la pâte avec un peu de lait froid (au pinceau). Deux petits trous (cheminées) sur le dessus permettront à la vapeur de s'échapper du pâté. Cuisson au four à 200°C (chaleur tournante) pendant 45 mn.

Ce pâté est à mon goût meilleur chaud que froid et peut se réchauffer au micro-ondes. Servir avec une salade verte convient très bien.

Koulibiac_2

Posté par jeanotte à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,